Au fil des arts

Au fil des arts est un magazine culturel qui accueille ceux qui ont choisi d’emprunter les chemins de la création artistique, plasticiens (peintres, sculpteurs, illustrateurs…), écrivains (poètes, romanciers, auteurs de BD…), architectes, musiciens, photographes et « gens » de scène. A l’écoute des multiples convergences qui sont une des caractéristiques de l’art contemporain, Au fil des arts s’intéresse également à ceux qui se préoccupent de la préservation du patrimoine culturel, historiens, conservateurs, associations patrimoniales. Toujours sous l’angle de la culture, le magazine est attentif au débat d’idées, à l’occasion d’une parution, d’un évènement local ou régional…

Les émissions sont enregistrées un mardi par mois et diffusées les lundi – 20 h, puis le dimanche – 10 h, et le mardi – 16 h

Emission N°2 de Décembre 2016
Et que celui qui a soif, vienne : un roman de pirates, est le titre de la dernière fiction de Sylvain Pattieu (éd. du Rouergue, 2016). Ce gros livre haut en couleurs nous offre dans une langue très travaillée l’histoire de trois navires, le premier transportant des esclaves, le second des passagers et le troisième affrété par la Compagnie néerlandaise des Indes orientales pour faire du commerce. Le livre de Sylvain Pattieu peut se lire comme un roman d’aventures, brillant, mais il est aussi une réflexion sur le pouvoir, la violence et l’esclavage, sur les multiples formes d’amour, sur les religions. Avec des échappées vers l’époque contemporaine ou des moments de la vie de l’auteur.

Emission N°1 de Décembre 2016
Christophe Desmurger a publié chez Fayard deux romans Des plumes et du goudron (2013) qui raconte l’année scolaire d’un jeune professeur d’école qui doit d’abord faire face à ses propres doutes sur lui-même avant même de s’interroger sur la conduite de la classe. Un roman sur la fin de l’adolescence. Avec L’assassinat de Gilles Marzotti (2016), en dessinant le portrait d’un homme, auteur à succès d’un premier livre qui a tout pour être heureux mais qui a une fâcheuse tendance à dépenser plus qu’il ne gagne, l’auteur se pose la question du bonheur. Dans l’entretien qu’il a accepté d’accorder à la librairie Majolire, Christophe Desmurger qui est toujours enseignant parle de ses deux livres, de son travail d’écrivain, de ses choix d’écriture.

Emission N°2 de Novembre 2016
Jean-Pierre Andrevon a été professeur de dessin, journaliste, peintre, cinéaste. Bien connu des amateurs de science-fiction, il est également critique de cinéma, poète, auteur-compositeur-interprète, dessinateur. Dans un de ses plus beaux romans Le monde enfin (Pocket, 2010) la nature, à la suite d’une épidémie qui a fait des millions de morts, a repris sa liberté. Seuls quelques survivants… Dernières publications de Jean-Pierre Andrevon : un thriller très réussi 9 morts par quelques nuits d’hiver (OVNI, 2016), un recueil de poèmes Obstinément des femmes des chats et des oiseaux (Le Pédalo ivre, 2016), 100 ans et plus de cinéma fantastique et de science-fiction (Rouge profond, 2013)

Emission N°1 de Novembre 2016
Jean-Guy Angles a été enseignant, il a collaboré à la revue Filigranes, puis à Soleils et Cendre. Jean-Guy Angles est poète, passionné de mots, ceux qu’on transmet, ceux qu’on écrit pour soi, ceux que l’on co-écrit… Ecoutons-le commenter un de ses textes qu’il lit avec une ferveur et une proximité qui ne laissent pas d’étonner. J’ai voulu dire à quel point on peut être contradictoire dans la poésie, à quel point ça fait même du bien de l’être. C’est quand on n’a plus le temps ou quand on n’a pas le temps qu’on va peut-être devoir le prendre, être dans la nécessité de le prendre. C’est probablement une question d’amour.

Emission diffusée les 03, 06 et 09 Octobre 2016
Françoise Thébaud professeure émérite d’histoire contemporaine, codirectrice de la revue Clio. Femmes, Genre, Histoire qui publie les recherches en histoire des femmes et du genre,  présidente en exercice de l’Association pour le développement de l’histoire des femmes et du genre-Mnémosyne, est l’auteure d’une thèse de 3e cycle Quand nos grand-mères donnaient la vie : la maternité en France dans l’entre-deux guerres. Nous sommes le 19 mars 2016, Françoise Thébaud est venue présenter à la librairie Majolire Les femmes au temps de la guerre de 14, ainsi que 2010 La fabrique des filles : l’éducation des filles de Jules Ferry à la pilule qu’elle a écrit avec Rebecca Rogers.

Emission diffusée les 19, 22 et 24 Septembre 2016
On trouve des traces du oud (le mot signifie « bois » en arabe) que certains appellent le luth oriental, à Babylone vers 1800 av. JC, chez les Assyriens et chez les Egyptiens (1500 av. JC). En Iran, sa présence est attestée en 800 av. JC, il faudra attendre l’empire des Omeyyades pour que cet instrument se répande dans tout le Moyen-Orient et le Maghreb (800 ans après JC). Hassan Abd Alrahman a appris la musique à Alep en Syrie. Il a enseigné le oud à Strasbourg, la musique à Mayotte. Depuis 2011, entre autres activités, il anime le trio Talawine (oud, clarinette, doudouk, kaval et percussions) qui propose des compositions sur fond de musiques orientales. Hassan Abd Alrahman est un grand musicien, écoutons-le. Ecoutons-le aussi lorsqu’il nous parle de son pays, la Syrie.

Emission diffusée les 13, 16 et 19 Juin 2016
24 avril 2016, Salon de la BD à Sevrier au bord du lac d’Annecy. Parmi les invités de la quatrième édition, Pascal Croci. Il avait connu un vif succès avec Auschwitz en 2001 et reçu le Prix Jeunesse de l’Assemblée Nationale. Depuis il a publié Dracula, Césium 137, Marie-Antoinette… sweet Lolita, Fan de… Michael Jackson et Carmilla. Pascal Croci, passionné de cinéma, est un coloriste remarquable qui campe des silhouettes de femmes d’une rare élégance aux mains souvent gantées, magnifiées par des robes très étudiées. Une certaine préciosité parfaitement assumée, un sens des décors et des détails, bestiaire, châteaux, gargouilles… Chacun de ses livres est d’abord un plaisir des yeux !

Emission diffusée les 30 Mai, 02 et 05 Juin 2016
Peinture très colorée, personnages sans visage, scènes de la vie quotidienne empreintes d’humour et de tendresse… Au-delà de cet art qu’il pratique depuis 2011, Alain Faussart est également professeur, réalisateur de vidéos, animateur… Passionné de rencontres entre les générations, il a réalisé avec ses élèves de BTS Audiovisuel des courts-métrages où des retraités jouent les rôles qu’il a imaginés. Ecoutons-le nous en parler.

Emission diffusée les 16, 19 et 22 Mai 2016
Passionnée par tout ce qui a trait à l’écologie, soucieuse de montrer du doigt les aberrations d’un monde qui parfois semble courir à sa perte, Ana Dess, la tête dans les étoiles et les pieds bien enracinés, met en scène une petite fille dans un petit format, qui nous raconte des histoires… pas si petites que ça ! Ana Dess dessine, peint, écrit, tourne des vidéos, elle anime des ateliers d’écriture et elle est l’auteure de deux albums de chansons. Elle organise le 17 juillet, le Deuxième Festival de BD et d’Illustration à Montseveroux.

Emission diffusée les 02, 05 et 08 Mai 2016
Sa dernière BD, Meurtres au Mont Saint-Michel (2015) se lit comme un roman policier, avec la magie d’un dessin très travaillé où l’on sent la passion de l’auteure pour l’architecture. Au fil des Arts a reçu Marie Jaffredo qui raconte son travail, ses choix de couleurs, ses cadrages et les différentes étapes qui conduisent à la publication d’un nouvel album. Elle évoque également son prochain opus qui nous ramènera dans ce Paris du XIXe siècle qu’elle avait si bien mis en valeur dans Les damnés de Paris.

 

Emission diffusée les 18, 21 et 24 Avril 2016
Dans le livre qu’il vient d’écrire sur Novalis (1772-1801) Frédéric Brun nous propose un parcours très riche et nourri de nombreuses lectures, dans l’univers d’un poète mort de tuberculose à l’âge de 28 ans. Il souligne l’importance d’un artiste, également philosophe, pour qui la Poésie nourrit l’ambition de transformer le monde. En même temps qu’il nous emmène sur les lieux fréquentés par Novalis, Frédéric Brun évoque avec passion le bouillonnement culturel de cette époque.

 

Emission diffusée les 04, 07 et 10 Avril 2016
Axel Kahn,
généticien, chercheur, philosophe, a accepté l’invitation de la librairie Majolire pour évoquer ses deux derniers livres Pensées en chemin : ma France des Ardennes au pays basque et Entre deux mers : Voyage au bout de soi. L’occasion pour lui de s’exprimer sur la richesse et la diversité du territoire français, l’importance de l’altérité dans la construction de soi, la déconnexion de certains discours politiques. Il expose également sa vision de la liberté et évoque son prochain livre Etre humain, pleinement.

Emission diffusée les 21, 24 et 27  Mars 2016
Frédéric Brun
qui vient de créer sa maison d’édition Poesis présente sa trilogie romanesque, Perla et le souvenir de sa mère déportée sept mois durant à Auschwitz, Le roman de Jean et le chanteur Jean Dréjac son père, Une prière pour Natacha… Sa tante, atteinte de la maladie d’Alzheimer, il lui rend hommage… Il raconte également l’aventure de Pantin Pantine initiée en 1997 par Gérard Lefèbvre alors Directeur du Conservatoire national de Bourgoin-Jallieu.

Emission diffusée les 07, 10 et 13 Mars 2016
Claude Niarfeix est poète. Il participe à l’aventure de Soleil et cendres, une revue d’écriture, fondée en 1986 (111 numéros parus). Il raconte l’aventure de cette publication revue animée par des poètes issus du Groupe Français d’Education Nouvelle, il explique sa démarche de création, sa conception des ateliers d’écriture, ses interventions lors de rencontres poétiques qui privilégient l’oralité. Au cours de cette émission, il lit quelques-uns de ses textes.  

Emission diffusée les 22, 25 et 28 Février 2016
Elles sont trois, professeures de Sciences Economiques et Sociales, Brigitte Lahaye, Gwenaelle Prudhomme, Amina Saoudi. Après l’avoir fait dans une librairie à Voiron, elles ont présenté le 7 novembre 2015 à la librairie Majolire le livre de Thomas Piketty Le Capital au XXIe siècle (Editions du Seuil, 2013). Afin de faire partager au plus grand nombre les thèses du grand économiste qui se penche sur la question de la répartition des richesses.

Emission diffusée les 08, 11 et 14 Février 2016
Thierry Bordereau dirige la plate-forme Locus Solus et il est le directeur artistique du Théâtre Jean-Vilar à Bourgoin-Jallieu. Metteur en scène, il a notamment représenté Les Perses d’Eschyle, Caisses de Christophe Tarkos, Under Macbeth d’après Shakespeare, Grammaire des mammifères de William Pellier et Don Juan de Molière. Egalement comédien, il prend toujours plaisir à faire vivre les textes et nous offre deux extraits de Caisses.

Emission diffusée les 11, 14 et 17 Janvier 2016
Serge Revel et sa passion pour l’écriture… Son dernier livre, Les évasions de Paul Métral raconte un homme de 89 ans que sa nièce veut absolument envoyer en maison de retraite. L’homme a de la ressource… Humour, tendresse, amour… le livre est également un réquisitoire contre une société qui ne traite pas ses anciens avec dignité. Au cours de cet entretien, Serge Revel évoque également son premier roman, Le sculpteur de rêves.

Emission diffusée les 21, 24 et 27 Décembre 2015
Emmanuelle Genevois, universitaire enseignante d’italien, traductrice et Nanouk Broche, metteure en scène, directrice de la compagnie Ma voisine s’appelle Cassandre évoquent le livre d’Emilio Lussu relatant une année de la vie des soldats italiens en 1917, sur le plateau d’Asiago, Les hommes contre. Elles débattent des questions que posent la traduction, l’adaptation et la mise en scène d’un livre riche de tout ce qu’il révèle d’une guerre terrible, où l’absurde côtoie le dérisoire, qui ne refuse pas les moments comiques et souligne l’impéritie du commandement

Emission diffusée les 10 et 13 Décembre 2015
Le bibliophile, lecteur passionné, recherche des livres rares, voire précieux qui tous sont l’œuvre d’artisans de grand talent, fabricants de papier, imprimeurs, brocheurs, relieurs, doreurs mettant en commun leur savoir-faire. Certains de ces ouvrages bénéficient en outre de la contribution d’illustrateurs de renom… Ecoutons Michel Vilain nous raconter la bibliophilie.

Emission diffusée les 23, 26 et 29 Novembre 2015
Grand voyageur passionné de mots, Emmanuel Ruben parle d’écriture, de dessins et de cartes. Il évoque l’un de ses derniers livres, Dans les ruines de la carte mais aussi Jérusalem terrestre, prélude à un futur roman et revient sur La ligne des glaces. En géographe avisé, il explore comme personne un tableau de Le Gréco, un autre de Vermeer et raconte Kirkeby, mais aussi Julien Gracq et Pouchkine. Ecoutons ce jeune auteur érudit nous dire sa conception de l’écriture.

Emission diffusée les 09, 12 et 15 Novembre 2015
Coline Picaud est l’auteure de deux bandes dessinées, toutes deux publiées par les éditions Le Monde à l’envers, Disgrazia ! sur l’immigration sicilienne à Grenoble dans les années 1920-1930, d’après les souvenirs de sa grand-mère et De l’autre côté sur l’arrivée dans les années 50-60 à Grenoble des travailleurs maghrébins qui ont travaillé dans les plus grands chantiers de toute la région.

Emission diffusée les 26, 29 Octobre et 01 Novembre 2015
Dominique Fouchard a écrit un livre sur les liens entre les combattants et leurs familles pendant la Première Guerre mondiale en s’appuyant, notamment sur la correspondance abondante entre les Poilus et ceux qui étaient restés à l’arrière. Elle était l’invitée du Festival Fou d’Histoire(s).

Emission diffusée les 12, 15 et 18  Octobre 2015
Alain Snyers qui a écrit l’essentiel de ce troisième numéro parle de sa pratique artistique essentiellement urbaine, et de son engagement pour un art sociologique empreint des idées de Dada et de la Pataphysique, sur fond de détournement et de questionnements critiques sur la société de son temps.

Emission diffusée les 28 Septembre 01 et 04 Octobre 2015
Les 29 et 30 août 2015, la librairie Majolire et les Historiales de Serge Revel organisent la première édition du Festival Fou d’Histoire(s) : les bouleversements que la guerre de 14-18 provoque dans la société. Avec des commentaires de Daniel Herrero.

Emission diffusée les 14, 17 et 20 Septembre 2015
Colette Magny se bat dans les années 60-70 contre toutes les oppressions et dénonce l’impérialisme, elle est une des plus belles voix de la chanson française / Goliarda Spapienza, éprise de liberté en même temps qu’attentive à son temps, est l’auteure d’un immense roman, l’Art de la joie jamais publié de son vivant.